Entre Sourds et Entendants

€24,34
Tout sur les interprètes !Plus de 25 interprètes ont contribué à ce livre, Pierre GUITTENY a remanié les témoignages et construit ce livre qui s'avère accessible à tous.Le métier d’interprète en langue des signes se professionnalise : formations universitaires (master), code déontologique de l’Association française des interprètes en langue des signes, reconnaissance législative de la langue des signes et mention de ce métier dans divers codes de lois… « Entre sourds et entendants » présente ces évolutions à travers deux parties : le métier d’interprète en langue des signes tel qu’il est vécu de l’intérieur, quotidiennement, par les interprètes. De nombreuses situations montrent les joies et difficultés, réussites et embûches de cette profession : écoles, familles, universités, musées, entreprises, hôpitaux, tribunaux, commissariats, télévision, prison, psychologie, associations, conférences, visio-interprétation…  l’explication du cadre théorique dans lequel s’inscrit ce métier : histoire, philosophie, linguistique, politique, déontologie, formation, financements, difficultés…  A la fois vivant et pédagogique, ce livre intéresse les personnes sourdes qui font de plus en plus appel aux interprètes en langue des signes, les entendants souhaitant se tourner vers ce métier passionnant, ainsi que toutes les structures qui ont eu, ou auront, recours à des interprètes en langue des signes.  

Ferdinand Berthier

€19,27
... Ou le rêve d’une nation sourde. De Fabrice BERTIN.Ferdinand BERTHIER, premier professeur Sourd en titre en 1829, candidat aux élections législatives de 1848 et décoré de la légion d’honneur est le premier Sourd a avoir pris conscience de l'identité sourde. Un roman basé sur des faits réels.   L’ombre de l’Abbé de l’Epée De l’histoire des Sourds, la postérité a surtout retenu la personne de l’abbé de l’Epée et son initiative pédagogique, en rupture avec les idées de son temps. Une œuvre d’ailleurs consacrée par la reconnaissance institutionnelle : l’Institut National de Jeunes Sourds de Paris en est l’héritière. Une nation Sourde ? Une seconde étape, moins connue, concerne les Sourds eux-mêmes. Leur  prise de conscience identitaire conduit à la revendication d’un projet politique autour d’une Nation Sourde-Muette. Acteur central de ce mouvement anthropologique, Ferdinand BERTHIER, premier professeur Sourd en titre en 1829, candidat aux élections législatives de 1848 et décoré de la légion d’honneur l’année suivante, est au centre de cet ouvrage qui tente de réparer cette injustice de l’Histoire.   Un roman basé sur des faits réels A travers l’évocation des souvenirs du vieil homme, au soir de sa vie, ce roman relate ce que furent les prémisses du mouvement Sourd au siècle dernier. On y rencontre des protagonistes connus de l’Histoire tels Alexandre Ledru-Rollin Auguste Blanqui ou encore Louise Michel. Si les dialogues et certaines scènes relèvent de la fiction, la chronologie des faits et des événements, ainsi que les personnes de ce livre s’inspirent, eux, de recherches historiques poussées. Une abondante iconographie permet de restituer l’ambiance de cette période charnière. Un combat inachevé Accéder à une citoyenneté pleine et entière ou faire reconnaître une réalité linguistique et culturelle, les thèmes abordés ici sont d’une étonnante actualité, en passant par l’éducation des enfants sourds mais aussi le statut des enseignants. Premier ouvrage de la collection Surditudes, Berthier ou le rêve d’une nation Sourde rend hommage à une figure incontournable d’un champ historique en construction, celui de l’histoire des Sourds et pose des questions essentielles au moment où la LSF est officiellement reconnue et enseignée.

Ferdinand Berthier, la BD

€26,00
Premier militant sourd  Une BD de la biographie de Ferdinand BERTHIER

Laurent Clerc

€26,00
Laurent Clerc, un pionner Sourd français aux USAbiographie de Laurent Clerc en BD

L’Oeil Sourd de la Commune

€22,00
Une BD inspirée d'une histoire vraieDe Sandrine ALLIER-GUEPIN1871, la révolte de la Commune. Un trépied dans les rues de Paris : un photographe est là. Malgré les contraintes techniques, insensible aux bombardements, aux ruines et aux barricades qui l’entourent, il photographie dans le silence. C’est Bruno Braquehais, photographe sourd-muet de la fin du 19ème siècle. Avec lui, le photojournalisme est né.